dimanche 6 mai 2012

Manuscrit du premier jet du début du "ciel orange", Tome II

Pour vous, rien que pour vous, un petit "agaceur".

C'était vendredi après-midi, j'étais en surveillance d'examen pour le compte du cours en anglais "Computer Lexicons", que j'ai donné à Nancy pour des étudiants de master en science cognitives.  Tout le monde était sage, le silence à peine entamé par l'eau du ciel claquant sur les vitres.
Pourquoi tu n'écrirais pas un peu ? Par exemple pour développer un peu les idées que tu as eues pour la suite de Demain le ciel sera orange ?
Bonne idée, en effet.

Voici donc en exclusivité mondiale et ouébienne quelques images de vrai manuscrit avec de vrais morceaux de vraie encre de stylographe !

Surveillance d'examen...
Les étudiants sont très sages, ne trichent pas, ne peuvent même pas tricher puisque l'examen mentionne "all documents authorized".
Je m'ennuie gentiment, mais il me vient l'envie de mettre enfin en manuscrit mes premières idées concernant la suite de "demain le ciel sera orange".
Cette photographie en montre les deux premières pages.


 Les troisième et quatrième pages. Ça va mal au Palais de la gouvernance où règne l'anarchie...
 
La cinquième et le début de la sixième + un carburant indispensable à la bonne marche de la machine ;-))
Le tout correspond à 15 à 20 pages en format roman. J'ai bien utilisé mes trois heures de surveillance. Mes étudiants me remettent leurs copies, il est 17h15. Je jette un œil sur leur travail, eux aussi ont été bons. C'est une magnifique journée.

17 commentaires:

  1. alors ça!
    ça vaut toutes les oeuvres d'art du monde pour moi : la création en action!
    L'expression d'un activité qui pourrait sembler inutile mais qui est pourtant vitale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pourquoi je la montre ;-))
      Merci infiniment pour ce commentaire.

      Supprimer
  2. Pendant ta période créative, espérons que les étudiants n'en ont pas profité pour tricher! ;
    J'adore ton image si belle et si saisissante : « le silence à peine entamé par l'eau du ciel claquant sur les vitres... »

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi ;-)
      Ils ne pouvaient pas tricher, trop loin les uns des autres et en plus j'avais autorisé les documents. Je leur ai préparé un sujet demandant réflexion dont les réponses ne pouvaient pas se trouver sur le net !

      Supprimer
  3. Quelle productivité?
    Est-ce aussi bon que long?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, ce n'est pas encore bon. Mon premier jet n'est jamais définitif, mais les idées sont couchées !

      Supprimer
  4. Bravo, cela me donne des idées... En revanche pendant mes conférences, étant donné que je suis le conférencier j'aurais du mal à écrire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes, je ne le pourrai pas davantage. Je vais donner deux conférences très prochainement... et ne pourrai pas y écrire quelque ligne que ce soit :-)

      Supprimer
  5. Si les choses se sont bien passés, et bien que dire de plus ? Vive les écrits et le papier d'ailleurs. A bientôt Sébastien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alexandre, bonne créativité à nous ;-)

      Supprimer
  6. Ça, c'est du manuscrit, et du vrai ! Excellent "agaceur", cher auteur. On a beau zoomer, pas moyen de lire ces lignes. Maîtrisons notre impatience et laissons le créateur créer…
    L'eau du ciel claquant sur les vitres, jolie formule en effet. Presque un titre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis appliqué à bien écrire illisiblement, mon cher Jean-Luc ;-)
      Ceci dit, en haute déf, mes photos permettent une lecture assez nette de certains passages... Il ne faudrait pas trop en dévoiler !
      s.

      Supprimer
  7. Bien aimé ton billet Seb et je vois que tu aimes le chocolat.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alba. Tu l'as bien noté : j'adooooore le chocolat ;-)

      Supprimer
  8. Content de voir qu'il y aura une suite à "Demain le ciel sera orange".
    J'ai beaucoup apprécier son aspect "conte philosophique" et d'y retrouver intégrer avec une grande habileté les thèmes qui te sont chers et que tu abordes dans tes blogs (l'écologie joyeuse, le hasard et les probabilité, le jeu avec les mots, la manipulation dont on peut se soustraire en élargissant son champ de vision...).
    Mais j'ai aussi été frustré par leur manque de développement.
    Dans ce premier tome, le décor est planté, l'univers mis en place, et je pense que comme pour toutes les bonnes sagas, le premier épisode se bonifiera lorsqu'il sera étoffé par les suivants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cet avis Franck. J'ai bien reçu ton courriel également et je trouve que tu te montres très clairvoyant ;-)
      Je te répondrai dès que possible.

      Supprimer
  9. Dominique Drouin22 mai 2012 à 11:14

    Toujours très émouvant de voir les cahiers manuscrits d'un écrivain ! Il y a, boulevard Saint-Germain à Paris, un Musée des Lettres et des Manuscrits, où je vais souvent rêvasser. Ici, pas plus que dans l'article de Yon'mag, hélas, je ne parviens à déchiffrer le texte !

    RépondreSupprimer

Il est interdit de sortir de cette page sans commenter, sauf si vous décidez le contraire...