dimanche 30 décembre 2012

Pour faire rire les enfants, il détesta Noël...

A l'occasion de la fête de Noël de notre joli village sur la colline, j'ai écrit deux contes destinés à être joués en public... ce que nous fîmes. Après avoir essayé de le refiler à un tiers, le rôle principal m'est revenu : le Père Pas-Noël, sorte de gnome disgracieux tentant désespérément d'évincer le Père Noël pour apporter de l'amertume dans les cœurs et du vide dans les emballages cadeaux.
Il faut dire que j'avais écrit ces contes en les jouant tout seul lors d'un voyage en train. Bien que j'en prononçasse les tirades à voix basse, mes camarades de wagon eurent passablement l'air inquiets par la présence de ce rabat-joie dans leur voiture...

Voici photos à l'appui le premier des deux contes en exclusivité mondiale, après sa "création" en public le 16 décembre dernier.

CONTE 1
LE PÈRE PAS-NOËL

Rouge : Narrateur (voix claire et expressive)
Noir : Le Père pas-Noël (jeu exagéré, voix de méchant sorcier, démarche de gnome)
Bleu : Les parents
Ocre : Enfant 1
Magenta : Les autres enfants (au moins deux)

en vert : indication scéniques

------

Connaissez-vous le Père Pas-Noël ?
C'est un monsieur tout bizarre, tout biscornu... et surtout, qui n'aime pas Noël, mais alors pas du tout !

« Je suis tout bizarre, je suis tout biscornu et surtout je n'aime pas Noël ! Et en plus, je suis TRÈS méchant ! »

Ah ! J'ai oublié de vous dire une chose : il dit qu'il est très méchant, mais c'est surtout ce qu'il veut qu'on croie... Au fond, je pense qu'il est plutôt gentil... Mais bon, à cause du Père Pas-Noël, ce n'est jamais Noël dans son village. Tous les enfants du pays se plaignent :

« Pourquoi y a pas Noël ? Pourquoi à Noël, c'est toujours pas-Noël ? »

Mais les parents ne répondent pas, alors les enfants insistent :

« Pourquoi c'est pas-Noël ? C'est à cause du Père Pas-Noël ?
- Malheureux ! Vous allez le faire venir ! »
« Mais oui mais oui ! Faites-moi venir ! On m'a appelé, non ? C'est pourquoi ? Encore une famille qui veut fêter Noël, hein ? Chaque année c'est pareil, ils veulent tous fêter Noël ! Mais moi, le tout bizarre, tout biscornu et surtout TRÈS méchant Père Pas-Noël, je les en empêcherai ! [il shoote dans un tas de paquets, et pousse un petit sapin de Noël pour le faire tomber]
- Au secours, c'est le Père Pas-Noël, [les parents se sauvent et laissent les enfants tout seul avec le vilain monsieur].
- Ha ha ! Je vais aller dans toutes les maisons pour ne pas mettre de cadeaux... et peut-être même pour prendre ceux que je trouverais sur place pour les revendre plus tard sur Internet... C'est que ça coûte cher en légumes, surtout en navets et en pommes de terre, des rennes maléfiques ! »
[le PPN se frotte les mains en ricanant]
« Et pour les enfants les plus gentils, pour leur apprendre à être gentils, je pense pouvoir laisser des saladiers de crapauds séchés, de limaces confites, d'araignées au poivre et de...
- Père Pas-Noël, pourquoi tu fais peur à nos parents ?
- Moi j'ai pas peur !
- Moi non plus j'ai pas peur ! »
[les enfants poussent le PPN, qui se fâche]
« Vous l'aurez voulu, canailles, voilà pour vos cadeaux ! [il reshoote dans les paquets vides] Voilà pour vos décorations ! [il arrache une petite guirlande et marche dessus en grommelant des mots incompréhensibles] Et tiens, puisque vous êtes des enfants très vilains, je pense que je vais vous prendre à mon service pour tirer mon traîneau. [on le voit ramener un vieux carton avec marqué TRAÎNEAU en gros et en majuscules sur le côté] Mes rennes maléfiques sont en grève -soi disant qu'ils ne mangent pas assez de navets...- et j'ai besoin de les remplacer ! Je déteste marcher ! Je déteste Noël ! [il re re shoote dans un paquet vide] J'ai horreur de ça, marcher ! Ca fait mal aux pieds ! Non seulement c'est Noël, mais en plus j'ai mal aux pieds, c'est pas juste !
- D'abord, nous on veut pas remplacer les rennes et puis on n'a pas peur !
- Moi non plus ! »
[les enfants bousculent à nouveau le PPN]
« Aïe ! Ouille ! Mais c'est qu'ils me pinceraient ! Garnements, sacripants ! Gredins ! Andouilles ! Au secours !! »
[Il s'enfuit en hurlant des malédictions rigolotes comme « je transformerai votre chocolat en vers de terre ! »]
« P'pa, M'man ! Revenez ! Il est parti ! On a gagné !
- Il a tout cassé les cadeaux !
- [les parents se montrent, inquiets] Vous êtes sûrs qu'il est parti, hein ?
- Mais oui, faut pas avoir peur ! »
[Derrière, on voit passer le PPN sur son vieux carton, avançant péniblement en grimaçant et en ricanant]
« Je pars, mais je reviendrai ! HIHIHIHIHI ! Et je shooterai dans tous les cadeaux ! »
[Les enfants s'approchent de lui, il se sauve en couinant]
« [face au public] Cette fois, je pense qu'on en est débarrassés au moins pour une année ! »

Et Noël put enfin reprendre son cours normal... même s'il a fallu trois jours pour retrouver le vrai Père Noël qui était prisonnier, ligoté dans une cave sur un tas de navets ! A l'année prochaine. Et rappelez-vous, si le Père pas-Noël essaye de shooter dans vos cadeaux, mettez-le dehors !

 Le secret de la réussite : croire à ce qu'on fait, croire qu'on est celui qu'on interprète ! Mouahahaha !

 Le secret de la réussite : du bon matériel, ici un traîneau fait maison à la proue explicite

 Le secret de la réussite : rire avant de jouer, pas pendant...

 L'ultime secret de la réussite : un costume bien pensé, chaussures usées et dépareillées, vieilles chaussettes de rugby, vieux jean troué, maillot de football jaune pétant, couverture de déménagement, gants de jardinage usés, cravate en sac de pommes de terre, vieux gilet, barbe de quatre jours et bonnet de pirate cousu main par madame !

20 commentaires:

  1. La mère pas Fouettard te souhaite d’excellentes fêtes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu tard pour les mercis... mais je te souhaite une belle fin de janvier ;-)

      Supprimer
  2. La sophistication du costume, la préparation (y compris une barbe, certes naissante mais barbe tout de même), ce Sébastien est un cadeau à lui tout seul… ce qui fait mentir sa réputation de Pas-Pas-Noël !
    Bravo à l'auteur-acteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment peut-on être à la fois éditeur et aussi gentil ? Merci pour tes mots.

      Supprimer
  3. J'adore!!! ;-)
    L'histoire, le costume tout tout tout!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux le travailler en famille pour le prochain Noël, succès garanti ! Je mettrai l'autre texte en ligne très bientôt...

      Supprimer
  4. Une excellente année pour toi Sébastien sous le signe de la créativité, du bonheur et tant d'autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alexandre, créativité et bonheur pour toi aussi !

      Supprimer
  5. J'ai eu vent en Alsace de cette histoire terrifiante, mais c'est la révolution à Sainte Colombe et ce n'est pas pour me déplaire ! bravo ! Dire que j'ai raté ça ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu te rends compte, on parle de nous à Strasbourg ! Ça, ça me fait plaisir à un point que tu n’imagines pas ;-)

      Supprimer
  6. Waouh, ça c'est du conte qui fait du bien. bravo, trop marrant !
    Et vivement le retour du père pas-Noël !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dès décembre 2013, le vilain reviendra :-)

      Supprimer
  7. Coucou !

    Qu'en est-il cette année ?? Le Père Pas Noël reviendra-t-il sur la scène ??

    Bisous

    Corinne (depuis la Bretagne)

    RépondreSupprimer
  8. Coucou Corinne ! Sympa d'avoir un petit mot sur la page du PPN ;-)
    Pour cette année, on m'a commandé de nouveaux textes. Je n'ai pas le choix... Même monsieur le maire les réclame :-)
    Bizz

    RépondreSupprimer

Il est interdit de sortir de cette page sans commenter, sauf si vous décidez le contraire...